Accueil [fr] | [fr] | [fr]

YEMEN tentative séparatiste

lundi 27 avril 2020

Signature de paix il y a deux semaines... hier dimanche 26 avril tentative séparatiste à Aden... Le pays n’en fini pas de ne pas vouloir s’en sortir... avec des pluies intenses partout...

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite a rejeté lundi la déclaration d’autonomie des séparatistes du sud du Yémen et exigé « la fin de toute action entraînant une escalade » du conflit dans ce pays exsangue, frappé par une grave crise humanitaire.

La décision des séparatistes complique le conflit mené par la coalition et le gouvernement reconnu internationalement, contre les rebelles houthistes, qui contrôlent une grande partie du nord.

Les séparatistes du Yémen ont signé un accord de partage du pouvoir à Riyad en novembre, qui a permis d’étouffer une bataille – appelée « guerre civile dans la guerre civile » – pour le Sud qui les avait vus prendre le contrôle en août d’Aden, la deuxième ville du pays.

« A la suite de l’annonce surprenante de l’état d’urgence par le conseil de transition du Sud, nous insistons à nouveau sur la nécessité de mettre en œuvre rapidement l’accord de Riyad », a déclaré la coalition emmenée par l’Arabie saoudite.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Arabie saoudite annonce un cessez-le-feu au Yémen
« Revenir à l’accord » de Riyad
Le Conseil de transition du Sud (STC), qui est soutenu par les Emirats arabes unis, partenaire-clé de la coalition, a proclamé dimanche l’autonomie du sud du Yémen, accusant le gouvernement de ne pas remplir ses devoirs et de « conspirer » contre la cause du Sud.

De son côté, la coalition a affirmé qu’elle avait pris et continuerait de prendre « des mesures pratiques et systématiques pour mettre en œuvre l’accord de Riyad entre les parties, afin d’unifier les rangs yéménites, de restaurer les institutions de l’Etat et de combattre le fléau du terrorisme ».


Espace BEL' de Saba - 30 rue Pradier - 75019 Paris - Tél / Fax : 01 43 57 93 92 - Contact