Accueil [fr] | [fr] | [fr]
L'univers de l'Espace
Reine de Saba










LE PONANT : reconstitution à Nice

Histoire de Pirates... à suivre dans les ports français ?


Prise d’otages du Ponant : reconstitution de la prise d’otages ce samedi à Nice.

Le juge chargé de l’enquête sur la prise d’otages du Ponant, par des pirates en avril 2008 au large de la Somalie, a mené samedi 17 juillet 2010 à Nice une reconstitution des faits sur le voilier de luxe.

Nota : dans un tout autre ordre d’idée, le Ponant est à l’honneur (positif) actuellement à l’Espace Reine de Saba dans le cadre de l’exposition "Carnets de voyage" jusqu’au 30 juillet, puis reprise le 18 août 2010 (jusqu’au 3 octobre).


(communiqué AFP, 17 juillet 2010, 9h51).

Le juge d’instruction Patrick Gachon avait signifié fin mars aux parties qu’il considérait son enquête close. Il a cependant fait droit à une demande de la défense d’organiser une reconstitution.

"Il y a une trentaine d’otages et il n’y en a pas deux qui donnent le même rôle aux Somaliens sur le bateau", a fait valoir Me Gustave Charvet, avocat de l’un des mis en examen.

"Puisqu’on a eu une reconstitution par la télévision française, on considérait comme normal que la justice en organise une", a-t-il ajouté. France 3 avait diffusé en mars un documentaire sur cette prise d’otages avec les parties civiles dans leur propre rôle (Patrick Marchesseau, le commandant du Ponant ayant eu un rôle fondamental jusqu’au dénouement).

Un autre avocat, Me Cédric Alépée, a toutefois indiqué à l’AFP que son client, qui nie formellement sa participation à la prise d’otages, ne participerait pas à cette reconstitution.

Le juge Gachon a également fait droit à d’autres demandes de la défense, portant notamment sur de nouvelles auditions et confrontations, ainsi que le versement du film de la fuite des ravisseurs présumés prise depuis une caméra embarquée sur un avion ou un hélicoptère de l’armée française.

Les six pirates présumés, âgés de 22 à 47 ans, avaient été capturés le 11 avril 2008 par des forces spéciales françaises en territoire somalien alors qu’ils prenaient la fuite à bord d’un 4X4 peu après la libération contre rançon de l’équipage.

Après avoir été détenus cinq jours sur un navire français, ils avaient été mis en examen à Paris et placés en détention provisoire dans plusieurs prisons françaises.

Enfin, ce samedi 17 juillet, les avocats de Pirates ont ajourné et quitté le Ponant considérant que la reconstitution des faits n’étaient pas exacte et fidèle à leur client. Nota : nous avons entendu dire, notamment dans les ambassades de ces pays à Paris... "que les Pirates sont souvent bien heureux d’être pris par les occidentaux, car non seulement, ils ont la vie sauve, coulant de bons jours au chaud et bien nourris, protégés par les lois européeennes... alors que chez eux ils seraient liquidés sans aucun état d’âme d’un coup de kalash". Et oui, nous sommes "aux pays" des droits des Hommes !

Espace BEL' de Saba - 30 rue Pradier - 75019 Paris - Tél / Fax : 01 43 57 93 92 - Contact